Dynamique Interactionnelle & Multimodalité (DIM)

 

Description

Toute interaction est coordonnée, réciproque, dynamique et repose sur des indices ou canaux multimodaux. La recherche du groupe DIM étudie la construction verbale et non verbale du  sens pendant l'interaction, ou comment le processus d'interaction lui-même favorise l'émergence du sens.

Cet axe thématique est issu de la convergence entre différents programmes de recherche menés au sein du Labex H2H à l’interface des arts et des sciences (décrits ci-après). Les domaines concernés sont principalement la danse, la poésie en langue des signes, le geste musical… et plus généralement la gestualité et le mouvement en contexte d’interaction artistique. Les membres de SFL impliqués dans ces différents projets ont fait le constat de méthodologies partagées et de besoins en infrastructures expérimentales communes, comme la capture de mouvements par exemple. En échangeant au cours des différents événements scientifiques et artistiques (invitations de chercheurs étrangers, journée d’étude commune, participation aux instances du Labex…), les membres concernés ont également fait le constat de points communs dans l’approche du geste et du mouvement :

  • Dynamique : la construction du sens des gestes est conçue comme un processus ; les gestes sont à considérer en séquences et dans leur dynamique et non comme des éléments isolés, ou comme des images avec une dimension figée et exclusivement visuelle.
  • Interaction : le sens, le discours est co-construit ; il inclut des ajustements, des phénomènes de (dé)synchronisation entre articulateurs et inter-acteurs.

Présentation des axes de recherche

  • Danse et cognition
  • Gestualité et dispositifs artistiques
  • Poésie, langues des signes et traduction
  • Langue(s) des signes et vieillissement

 

Projets de recherche associés

Publications représentatives

2020

  1. Blondel, M. & Grisel, L. (à par. 2020) « Rythmes, silences, syllabes » in B. Baumié, Numéro thématique de la Gazette Poétique et Sociale, Editions Plaine Page.

2019

  1. Blondel M., Millet, A. (2019)  « Marqueurs du genre poétique en LSF : Quelles libertés prises avec les règles de la langue ? » LIDIL60. Publication en ligne https://journals.openedition.org/lidil/7129

2018

  1. Tramus M-H, C-Y Chen, J. Guez, J-F Jégo, D. Batras, D. Boutet, M. Blondel, F. Catteau, C. Vincent (2018) Interaction gestuelle improvisée avec un acteur virtuel dans un théâtre d’ombres bidimensionnelles ou au sein d’un univers virtuel en relief : l’illusion d’un dialogue ? In M. Almiron, E. Jacopin & G. Pisano. Stéréoscopie et illusion, Presses universitaires du Septentrion, pp. 281-299, 2018, 9782757420706. <hal-01740555〉

2017 et avant...

  1. Blondel, M. (2017). Gestualité et musicalité partagées. In E. Pommier (Ed.), Le Corps Tympan (pp. 62-78) Blois : Ecole d’art de Blois/Agglopolys. [Jeux d’orgue : https://youtu.be/iiW6nKD5d6Y ; Boîte à Souvenir : https://youtu.be/eXzR-jvLjv8 ; Objets perdus, objets trouvés : https://youtu.be/7MMMLUlEknQ consultés le 21/12/2017]

  2. Blondel, M. (2016). La poésie à double sens et dans tous ses états : écriture, voix, corps. Double Sens, Traduire la poésie en langue des signes, 6: 7-8. <hal-01969521>
  3. Catteau, F. & Blondel, M. (2016) Stratégies prosodiques dans la traduction poétique de la LSF vers le français. Double Sens, AFILS, Traduire la poésie en langue des signes, 6: 27-38. 〈hal-01723979〉
  4. Blondel M., Catteau F. (2016) « Paris 8 à l’heure de la poésie et de la traduction en langue(s) des signes ». Journal de l’AFILS (Association française des interprètes et traducteurs en langue des signes), Numéro 92, 16-22.
  5. Blondel M. & Miller, C. (2009), “Symmetry and children’s poetry in sign languages”, dans Aroui Jean−Louis & Arleo Andy (eds.), Towards a typology of poetic forms, Language Faculty and Beyond, 2:143−163. Amsterdam, J.Benjamins PC.
  6. Blondel M. & Le Gac D. (2007), « Entre parenthèses...y a-t-il une intonation en LSF ? », in La revue Silexicales, A.-M. Berthonneau, G. Dal et A. Risler (éd.), pp 1-16.
  7. Blondel M. 2003, “ Saillance linguistique dans une langue à modalité gestuelle ”, dans François, J. & Lacheret, A. (eds) Fonctions et moyens d’expression de la focalisation à travers les langues. Mémoires de la Société de Linguistique de Paris, Tome XIII, Peeters, pp. 187-203.
  8. Blondel M. & Chauvin, C., 2002, “ Syntaxe et gestualité dans les enfantines: le point de vue de deux modalités ”, LIDIL 26, Université de Grenoble, pp.99-124.
  9. Blondel M., 2001, “ Langage poétique adressé à l’enfant en langues des signes ”, dans CUXAC Christian, Sémiogénèse des Langues des Signes, AILE 15, Paris8, pp. 117-39.
  10. Blondel M. et Miller, C., 2001, “Movement and rhythm in nursery rhymes in LSF”, Sign Language Studies 2-1, Gallaudet University Press, pp. 24-61.
  11. Blondel M. et Miller, C., 2000, “Rhythm in French Sign Language (LSF) nursery rhymes”, Sign Language and Linguistics 3-1, John Benjamins, pp. 59-77.
  12. Blondel M. 2000, “Fonction poétique dans les langues des signes”, dans Blondel M. et Tuller, Laurie (eds), 2000, Langage et surdité. Recherches linguistiques de Vincennes 29, pp. 9-28. Article en ligne

Quelques communications récentes

  1. Joufflineau C., Vincent C. et Bachrach A. "Slowed dance spectating and changes in time perception: A dialogue between aesthetics and cognitive science on zeitlupe in contemporary art", 19th Herbstakademie - Embodied Aesthetics: Resonance in Perception, Expression and Therapy, Oct 2017, Heidelberg, Allemagne
  2. Joufflineau C., Vincent C., Bachrach A. "Changes in temporal cognition as a measure of "bodymind" contagion between dancers and spectators", 11th International Conference on Cognitive Science (ICCS 2017), Sep 2017, Taipei, Taiwan